mercredi 23 mai 2007

Fame, baby remenber my name...


En faisant un grand nettoyage par le vide de mon armoire, je retombe sur cette affiche de pub , une des premières grandes campagnes de Gisele Bündchen .
Je suis fascinée par le modèle qui est encore une inconnue, j'aime la simplicité, j'ai découvert cette photo en 4ème de couverture, sur le papier glacé d'un de mes premiers Vogues, j'avais 15 ans et je l'ai gardé précieusement, je n'arrive pas a m'en séparer comme si j'étais envoûtée.
J'ai d'ailleurs depuis cette trouvaille une affection particulière pour les photos de campagne Celine, que j'ai collectionnée un temps....
Toutes ont péries sauf celle la .

Bien des années plus tard je présente l'option dessin au bac.
Je choisis de faire un dossier sur la mode ( ça vous étonnes !).
Et là toute fière, je ressort ma photo, je décide de la traiter en sérigraphie négative, humblement inspiré de la Marilyn de Warhol, je la montre, je l'exhibe fièrement ( le photo , pas mon dessin...) .
Mes consoeurs d'options , qui semblent pourtant en connaître plus que moi rayon beauté n'y comprennent rien, elles lui trouvent les "traits vraiment grossiers", la chevelure pas assez raide,et beaucoup trop de formes etc, etc...

Mais déjà ma Gisou en avait sous le pieds, d'abord elle me gratifia d'un 20/20 en dessin,
elle a depuis la splendide carrière qu'on lui connaît; c'est un peu Kate, sans la coco et le rocker laid.
Ce n'est pas pour rien qu'elle est aujourd'hui la modèle la mieux payée au monde avec un salaire annuel avoisinait les 30 millions de dollars .

Et en plus elle s'est tapée Di caprio !

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Articles les plus consultés