vendredi 13 mars 2009

Mon crush !














J'avais des trucs à récupérer chez Multari, à Ortale, en passant devant le box des chiots, je vois une petite boule blanche qui me fixe, je m'approche de la vitre, et la voila qui dirige sa patte vers moi, je fond.

Une vendeuse déboule, 3vous voulez le prendre ?", elle me parle de la race, d'un tas d'autres trucs, en le mettant dans mes bras, il à l'air bien, il me regarde toujours, je refond.

Je demande quelle est la lettre de l'alphabet pour cette année, elle me dit Y, je dis à ma boulette," je t'appellerai Yoyo", il me donne des coups de pattes, en plus c'est même pas mon type de chien, comme quoi....

Et puis la réalité me rattrape, je pars à Paris demain, qui va s'occuper de toi, il est tout triste, moi aussi, je le redonne à la vendeuse, il pleure, doucement, comme ma petite cousine de 4 mois quand on la laisse seule dans son berceau !

Je m'en vais sans me retourner, la larme à l'oeil, la prochaine fois je me choisirai une target plus accessible comme les petits chevaux sauvages du lac de Melu, ou de Nino,je ne sais plus, je suis troublée...
Et pourquoi pas une target plus , comment dire masculine, c'est vrai, il serait temps d'y penser, mais ce sera l'objet d'un autre post.

Épilogue; J'ai beaucoup pensé à ce petit chiot, sérieusement la vie en animalerie c'est pas la joie, je suis quelqu'un qui pense qu' acheter des animaux c'est débile, il y en a tant abandonnés dans les SPA, mais la c'était affectif ( je peux comprendre ça) .
A mon retour de Paris je repasse voir au magasin, mais il avait déjà été vendu.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Articles les plus consultés